Etat des lieux

Quelques temps se sont écoulés avant que je ne publie à nouveau sur le blog, de quoi justifier le poncif « le temps passe trop vite » ou encore « c’est la vie ! ». Le chapelet de mes activités s’est égrené inlassablement sans inclure pour autant de publications régulières.

Trêve de banalités, les représentations de la comédie « Lili décompresse » m’ont quelque peu accaparé et ce n’est pas fini. Un peu plus d’un an après la première, il est possible d’établir un constat auprès du public :

Cette pièce atypique plaît !

Les spectateurs s’attendent à une comédie de boulevard à vannes dans la tendance actuelle mais se détrompent rapidement en découvrant cet ovni qui propose une réflexion sur le « bien-être », enrobée d’un mappage de mots choisis…et, visiblement cela fait mouche, plus que nous ne l’aurions imaginé. Les spectateurs apprécient également le retour à un texte soigné, travaillé, à la rime éparse ce qui nous a conforté dans ce choix risqué. Il faut vraiment oser finalement, sortir du cadre et proposer quelque chose de différent ; ça, c’est fait !

humourescences

Conséquemment le seul en scène « Humorescences » est en mode pause à l’exception de dates exceptionnelles. Je n’ai pas pour l’heure le don d’ubiquité que pourtant nombreux revendiquent, notamment dans le milieu artistique. Je vais ainsi pouvoir dégager des parenthèses momentanées pour achever mon roman.

Par ailleurs, j’ai décidé de publier sur le blog en plusieurs fois une nouvelle que j’ai écrite l’année dernière. Et oui, il m’arrive d’écrire juste pour le plaisir. Cette nouvelle s’intitule sobrement « 45 janvier ». Rendez-vous donc mardi 22 pour cette primeur.

C’était les news, merci de votre attention 😉

Share Button