On ne sait rien !

Certains savants confirment : plus on apprend moins on en sait !

Et tout le monde le sait ça. Ce qu’il faut donc savoir c’est que l’on ne sait rien et ne rien savoir c’est déjà savoir quelque chose mais là je ne vous apprends rien.

connaissance
Acquérir  le savoir et son contenu, ça s’apprend, c’est devenir chercheur.
Or chercher, c’est partir en quête de quelque chose qui nous manque, qu’on voudrait savoir. A son point de départ, le chercheur constate un vide en lui qu’il veut combler et il le sait car il a trouvé son vide. Et plus il trouve son vide, plus il cherche à le combler et ainsi il l’augmente et cherche encore plus.
Vous allez me dire, faut savoir ce qu’on veut !

Lui, veut savoir qui sait !

Alors le chercheur part en quête de connaissances qui savent de quoi il retourne, on en revient au point de départ .
Apprendre à ne rien savoir représente des efforts considérables et même des diplômes. Plus vous êtes diplômés moins vous en savez, ceux qui savent vous le diront. Un docteur es science ne sait rien et vous l’enseignera. Mieux vaut voir un spécialiste, on ne sait jamais ! ! !
Il ne s’agit pas ici de ne rien apprendre mais de savoir et connaître ses limites au savoir parce qu’il y en a qui savent tout mais qui n’ont rien appris. Ne rien savoir est une chose mais il faut l’apprendre, sinon ce serait trop facile ; il faut devenir un apprenti-sage !

Alors finalement, qu’est-ce qu’on peut savoir ? On peut apprendre à être moins ignorant ce qui revient à en savoir un peu plus, à savoir pas grand chose. On peut espérer enfin savoir qu’il n’y a rien à savoir si ce n’est participer à la connaissance et la réfléchir.

Tout cela pour dire qu’on ne sait même pas ce que le mot savoir veut dire et que finalement on en cherche le sens….

Share Button