Pourquoi je ne fais pas de teaser

 

  • Teaser (ou aguiche), message publicitaire aguichant utilisé dans le teasing (ou l’aguichage), technique de marketing.
  • Teaser, type de leurre utilisé dans la pêche à la traine.

prendre le pli

 

De prime abord le mot teaser évoque des effluves nébuleuses et contraires à la présentation décente d’un spectacle sain, entendez par sain sans T.

Un alcoolique ne peut prétendre avec crédit à la promotion d’une performance.

Ce vocable anglophone obéit en outre à une mode lénifiante qui consiste à transfigurer un mot en rêve américain par le truchement de son synonyme exotique, histoire de faire « style, genre »…

Je préfère qu’on boive mes paroles voire qu’on s’en enivre, sans le recours fallacieux aux substantifs addictifs.

Voilà le pavé jeté dans le « j’en ai marre » des tendances en guise d’introduction polémique.

Parmi les outils de marketing, le teaser ou « extraits » a pour dessein l’attractivité d’un spectacle ou d’une « œuvre » artistique en créant l’illusion de son inénarrable efficacité comique par le prélèvement minimaliste de moments de bravoure destinés au culte ; quelques vannes bien senties suffiront à remplir la besogne sans pour autant rendre compte de l’ensemble ou d’une cohérence.

Pour les artistes « autre », les plus rares et pas nécessairement les plus chers, l’invitation à entrer dans leur univers ne trouvera point de salut dans ce type de stratagème commercial. Un univers ça s’installe, ça se crée, ça infuse, ça imprègne avec progressivité, rythme, nuance, étonnement en dehors du sablier standard labellisé compris dans le kit de communication formatée.

Aujourd’hui l’image fait tout mais en tant qu’iconoclaste et artiste foncièrement réservé, je ne puis me résoudre au comportement de coq de basse-cour. En dehors de toute option publicitaire de bonimenteur, je choisis la plume, l’expression scénique, plus profonde, sincère et authentique.

L’instant présent du direct ou live d’un spectacle se ressent, se vit, échappe à toute mise en boîte minutée, bien que je ne sois pas par nature contre la mise en boîte…

Dans le paysage humoristique actuel, le concert omniprésent et assourdissant des teasers tient davantage du concours de celui qui pissera le plus loin, annulant de fait le résultat escompté.

Occuper le terrain par tous les moyens me fatigue ; le vacarme médiatique, source de stress, engendre à son tour comme nécessaire réponse le recul et le calme.

Faire de la scène pour se la jouer ou simplement jouer sur scène, telle est la question !

Share Button